« A faire et à défaire on n’est pas sans rien faire » ou l’histoire des snoods rapides

Un jour, ma copine Mathilde m’a dit « A faire et à défaire on n’est pas sans rien faire » (« Timothée, fils de sorcière » de Marie-Agnès Gaudrat). Voilà qui résume bien mon histoire.

Tout a commencé un soir, le 29 janvier 2017, où je glandais sur les réseaux sociaux (un soir lambda donc). Alors que j’étais en train de lire les commentaires d’un article de 20 minutes, alors que je sais pertinemment que ça donne des maladies, je reçois une notif d’instagram

capturesnood

Je réfléchis environs 1/2 secondes : « Alors, j’ai le #ProjetCelsius en cours et sur lequel je ne dois pas prendre trop de retard, la couverture de Lucien sur laquelle j’ai déjà pris BEAUCOUP TROP de retard et la couverture d’Hadrian qui n’est même pas commencée… Banco! »

Après quelques échanges avec Bao (couleur, taille, fil) voilà que sa commande est passée chez Phildar, je n’ai plus qu’à attendre.

wp-1488713307630.jpg

Nous voilà donc partis pour un snood « adulte » en « bleu et gris » et un snood enfant en « rouge et jaune »

Je sais ce que vous pensez, je suis une femme, je suis sensée connaitre le Pantone par coeur, c’est inscrit dans mon code génétique. Sauf qu’en fait non je connais les couleurs de l’arc-en-ciel, une ou deux autres en sup. Je peux assez facilement varier en « vert clair » et « vert foncé » et c’est tout!

Mais, pour ceux qui y tiennent vraiment et grâce au site de Phildar je peux préciser un peu :

img_20170305_140157

Je pensais sincèrement plier tout ça en deux jours. J’avais annoncé une semaine pour voir large (lol).

Je me lance dans le snood taille adulte. Je peux l’essayer sur moi, pour la taille c’est plus simple (lol)

Je prends mes aiguilles et je monte mon tricot. Mon idée est de faire la partie en côte 2/2 avec des aiguilles 1.5 plus petites que pour la partie en jersey.

wp-1488720087761.jpg

J’essaye. HAAAAA! c’est trop grand!! Je démonte. Je remonte.

wp-1488720088032.jpg

Je défais, je refais : trop grand!

Je défais, je refais : trop petit!

Je défais, je refais : la taille est enfin bonne!!

« Il fallait faire un échantillon, on le dit et le redit tout le temps! FAI-RE UN É-CHAN-TI-LLON! » me direz-vous. Hé bien j’avais tout fait tout bien, exprès pour ne pas avoir à faire et défaire! LA PREUVE :

wp-1488713340314.jpg
Je montre la couverture de mon petit carnet de note parce que c’est ma copine Lilly Framboize qui me l’a offert et qu’il est joli 🙂

Je change d’aiguilles et attaque les rayures

wp-1488713149141.jpg

Tout se passe bien, quand tout d’un coup… HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

wp-1488713161341.jpg

Il y a un décalage!

Je défais, je refais, rien n’y fais. Heureusement, twitter est là!! Je m’en vais y chouiner dessus un peu, sait-on jamais! Il n’a pas fallu longtemps pour que quelqu’un m’apporte une réponse

wp-1488722310649.png

Et je confirme, ça fonctionne bien!!! Mais ça ne résout pas mon problème. Je finis par trouver cette vidéo (on trouve tout sur internet)

Donc, je défais ET je refais. Ca monte, ça monte et… HAAAAAAAAAAAAAAAAAA

On voit le fil!!!! GRRRRRRRRRRR.

Devinez ce que j’ai fait? Je suis allée chouiner sur twitter!!!!

wp-1488724990584.png

Contre toute attente, c’est un cochon d’inde québécois qui m’a répondu (son compte Ravelry ici)

J’ai voulu tester les conseils du Pigtato, avant de défaire et refaire, sur des bouts de laines à part et là… sans crier gare…

Bref, j’ai tout compris, alors j’ai défait, et j’ai refait et j’ai enfin fini le premier snood.

wp-1488015480302.jpg

Pour le deuxième snood, facile, il suffit que je prenne les nouveaux fils, les mêmes aiguilles, quelques mailles de moins et c’est bon! (lol)

wp-1488713093374.jpg
Il ne s’agit ni des couleurs de l’USAP et de celles de Lens, mais bien celles de Gryffondor

Premier gros failed : ce n’est pas le même fil, il se tricote une taille en dessous.

Deuxième gros failed : je suis incapable de jauger à vue de nez les tailles, quantités, distance, etc…

Il m’a quand même fallu un poil moins de temps pour le monter.

wp-1488015480253.jpg

wp-1488015480502.jpg

 

Les snoods sont maintenant aux cous de leur propriétaire (et vu le temps qu’il fait ça doit pas être un mal) et les retours me font penser qu’ils sont chauds et doux.

Les pelotes restantes seront utilisées pour le Tricot Solidaire de Lille (merci 🙂 )

 

 

 

Finalement, j’ai appris pas mal de choses avwp-1488015480384.jpgec ce projet, moi qui pensait le finir en quelques heures. Mais la morale la plus importante à retenir de cette histoire que je viens de vous conter, c’est que quelque soit le projet, le plus compliqué est toujours, TOUJOURS, de trouver un moment pour aller à le poser à la poste XD

img_20170225_110135.jpg

Merci avec des coeurs à Lilly Framboize et Qubist pour la relecture et les corrections 😘 

Publicités

3 réflexions au sujet de « « A faire et à défaire on n’est pas sans rien faire » ou l’histoire des snoods rapides »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s